(02.03.2020) Sophia Antipolis

Aargh ! Mon paragraphe d’accroche vient d’en prendre un coup. Jusqu’à il y a peu, on pouvait utiliser « viral » pour qualifier de manière positive une publication sur réseau social à popularité exponentiellement croissante. Et par extension, tout ce qui parvenait à attirer une attention extrême et rapide de la population mondiale. Mais ça, c’était avant… « Qui vous savez » est passé par là et le mot « viral » n’est plus aussi … viral.

J’ai donc décidé de vous laisser le soin de trouver quelque chose de plus approprié pour décrire l’effet de cette double sortie de version de nos Ceetron Components. Oui Monsieur, oui Madame, nous poursuivons notre rythme endiablé de 2019 : autant CDC (Desktop Components) que C3 (Cloud Components) ont été mis à jour et sont téléchargeables depuis notre site web.

Que vous soyez déjà un partenaire (et dans ce cas, mettez-vous à jour !) ou que vous souhaitiez évaluer nos technologies, ces versions sont pour vous.

C3 3.1.0 est une version orientée clients, empilant de nouvelles fonctionnalités et corrections de bugs sur demande de nos clients du côté Cloud.

Le SDK à vocation web supporte désormais les éléments supprimés dans un modèle, une animation générale de la caméra et pour  les initiés, des métadonnées de résultats sur les « constant remote models ».

Nous avons aussi amélioré les capacités de calcul en batch (bulk calculation), rajouté des options d’affichage de résultats vectoriels et optimisé le control du shading.

Ça c’est fait, next…

CDC 3.1.0 offre nombre de nouvelles options quant à l’import ou l’export de modèles et résultats.

Vous trouverez un nouveau reader de fichiers VTU parallèles (pvtu) ainsi que le support de résultats aux faces des éléments. Vous pouvez désormais exclure de la lecture les interfaces entre processeurs dans les fichiers openFOAM, ainsi que lire uniquement les éléments surfaciques depuis le format VTFx.

Et si vous exportez vers le format VTFx vous avez le loisir de choisir quels incréments de calcul et quels résultats seront in fine écrits, ainsi qu’on option pour stocker les déplacements sous leur forme relative.

Enfin, le meilleur pour la fin : le concept de situations fait son entrée, vous permettant de stocker et réappliquer une configuration de post-process depuis un modèle sur n’importe quel autre… et ceci peut être automatisé en Python (commencez à réfléchir au potentiel de tout ça)

Et bien entendu, comme pour chaque version, il y a des optimisations en tout genre : un gain d’un facteur 10 sur les animations à grand nombre de pas, le contrôle de la densité des vecteurs affichés, etc…

Très honnêtement, le paragraphe d’accroche que j’avais en tête était bien optimiste (énormément optimiste, voire vantard ou racoleur) – une sortie de version de Components ne prétendra jamais au qualificatif « viral » même dans la plus folle des fictions. Mais pour tout le petit monde du développement d’applications de visualisation pour l’ingénierie, cette sortie est une excellente nouvelle. Ce à quoi notre cher COVID-19 ne pourra jamais prétendre.

Profitez du code source et restez en bonne santé avant tout.

Andres

Chief Sales & Marketing Officer

Senior Software Developer

C3 3.1.0 is a customer-driven release, piling up features and bug fixes requested by our partners. The web-based SDK now supports deleted elements in a model, general camera animation and for those who know, result metadata on constant remote models. We have improved the feature sets of bulk calculations, vector result display and optimized highlighting and shading control. Et voilà !

CDC 3.1.0 offers quite a few new features on the import and export components : a new parallel VTU (pvtu) reader, support for results mapped on element surface for all file formats, filtering out of processor boundary parts on openFOAM parallel results, filtering in shell elements when reading VTFx,  filtering out results and states when exporting a result database to VTFx, etc … And for VTFx exports as well: an option to store relative displacements.

Furthermore, the introduction of situations is the ideal way to apply a post-processing configuration on any model – and this can also be automated in Python (start thinking …)

And, as in every release, there are a number of optimizations including required animation memory for gazillions of time steps – a 10x speedup in most cases, control of density on displayed vectors, etc…

IMHO, my catch paragraph would have been overstated (by a lot) – a Components release will hardly ever be viral even in far-fetched fiction. But for the happy few working in our high-tech CAE visualization niche, it is one good piece of news. And that’s something our dear COVID-19 will never be.

Enjoy the code, take care and stay safe.

Andres

Chief Sales & Marketing Officer