(23.12.2019) La Norvège est fière de ses trolls. Elle baptise même des entreprises en leur nom – qui ne se souvient pas de Trolltech et les premières versions de Qt ? Sans parler des figurines à faire palir Pinnochio que l’on trouve dans toute boutique de souvenirs du pays.

Tout un chacun identifie la Norvège au pays de Trolls (et au pays du saumon, et des J.O. d’hiver), mais lorqu’il s’agit du domicile du Père Noël, la chose est un peu plus contestée. Autour du Pôle Nord, il y a un grand nombre de pays prétendants. Ici, chez Ceetron, nous avons décidé de nous mêler de ce point de conflit historique qui oppose tous les payes nordiques.

Et la meilleur façon de (fortement) suggérer que la barbe la plus populaire du monde est Norsk (désolé Frode – blague privée), et d’ouvrir notre hotte de cadeaux venus de notre bureau de développement à Tønsberg.

En ce moment, tout le monde est dans la foule pour finaliser ses préparatifs de réveillon et acheter des cadeaux de dernière minute (ou tente désespérement de modifier sa commande Amazon qui mettra 6 semaines à arriver de Chine). Nous, nous avons fourni ce petit effort supplémentaire pour vous proposer non pas une mais deux versions de vos produits préférés en visualisation pour l’ingénierie : Analyzer Desktop 1.3 – le post-processeur nouvelle génération – et Ceetron Cloud Components 3.0.0 le SDK de référence pour les développeurs web.

En premier lieu, Analyzer propose un grand nombre de nouvelles fonctionnalités dans sa version Desktop. Pour vous mettre le pied à l’étrier, nous avons enregistré une série de tutos sur YouTube. Vous pourrez y accéder depuis l’application même (aucune excuse: maintenant vous savez). De plus, l’application est désormais aussi disponible sous Linux (Ubuntu 16) et Mac OS (aucun excuse pour ne pas l’essayer).

Pour ce qui est du contenu, j’aimerais souligné l’apparition des « Situations ». Un concept novateur qui signifie peu ou prou « tout ce qui est nécessaire pour générer un modèle de visualisation depuis une base de résultats de simulation ». La phrase est un peu complexe, mais une fois que son sens est bien intégré, on se rend compte du potentiel. D’abord, vous pouvez sauvegarder vos configurations de post-process les plus complexes (disons 3 plans de coupes et une animation, en affichant un résultat vectoriel et un autre scalaire), et passer de l’une à l’autre en un click, les retrouver lors d’une nouvelle session de travail ou les partager avec vos collègues. Ensuite, si on combine les « Situations » avec du bon vieux Python, on dispose de l’outil ultime pour automatiser l’analyse de vos simulations : utilisez Analyzer pour prédéfinir ce que vous souhaitez voir une fois le calcul fini, et insérez ces situations dans un workflow Python. Et hop … le solver tourne, crache ses résultats et Python génère tous les modèles 3D que vous avez spécifié dans la foulée. Ces modèles sont alors disponibles dans toutes nos technologies : insérez-les dans Powerpoint, donnez les à voir dans le viewer gratuit 3D Viewer, partagez-les dans un browser avec Ceetron Cloud (Private) ou dans votre portail personnalisé créé avec Cloud Components, ou….

C’est assez clair : merci Père Noël !

Bien sûr Analyzer Desktop 1.3 a d’autres choses à offrir : export video, mise à jour automatique du point de rotation dans la vue, représentation en lignes de niveau des résultats scalaires, support Unicode pour langues JCK, etc, etc… Beaucoup de bon développement a été produit pour améliorer le logiciel et le rapprocher des besoins utilisateur.

Et juste au moment où vous pensiez que c’était fini: le second cadeau de Noël de Ceetron tord le cou à l’affaire. Le Père Noël est catégoriquement norvégien. Nous sortons en parallèle la version 3.0.0 du meilleur SDK du marché pour la visualisation d’ingénierie dans le cloud :  Ceetron Cloud Components.

Nos développeurs Cloud se sont retroussé les manches pour mettre en place de nombreuses optimisation – la plus impressionnante étant la nouvelle implémentation d’intersection de rayon côté client : des speed-ups de 5x et même 10x ont été observés. Rien que ça.

Nous avons étendu les fonctionnalités de configuration des vues, amélioré le support des readers personnalisés (data providers), introduit une identification unique des résultats par chaîne de caractères pour une meilleure persistance de vos propres développements, introduit du suivi de particules de masse (bluffant) et assuré la visualisation simultanée de plusieurs résultats vectoriels…. Pfff, et on ne parle que du côté client de Cloud Components.

Pour ce qui est du serveur, la grande nouveauté – qui explique le nouveau numéro de version majeure 3.0 – est technique. Nous avons introduti node.js N-API qui rend C3 indépendant de la version de node.js. Dit comme ça, ça n’a l’air de rien,mais les implications sont bien agréable. 1) L’installation devient beaucoup plus flexible et 2) on développe facilement des applications à base d’Electron qui peuvent être déployées en Desktop aussi. Ah, oui, un nouveau reader PVTU est disponible aussi.

Et des corrections de bug, je l’avoue.

Découvrez par vous-même en téléchargeant les versions d’évaluation

Find out more by downloading trial versions of Analyzer Desktop or Cloud Components on our website. Ou contactez-moi tout simplement  par e-mail si vous avez des questions ou – mieux- si vous souhaitez discuter de l’adresse du Père Noël 🙂

En attendant, joyeux Noël à tous…

 

Andres

Chief Sales & Marketing Officer